top of page

LE BAOBAB, L'ARBRE DE LA VIE

QU'EST-CE QU'UN BAOBAB ?


Il existe 8 espèces de baobabs et elles sont présentes dans 31 pays africains. Dans de nombreuses cultures, ils sont sacrés et il est interdit de les couper.

Baobab, Madagascar

Cet arbre majestueux a une croissance lente et une longévité exceptionnelle puisqu'il vit environ 2 000 ans. Les troncs de certaines espèces atteignent jusqu'à 12 mètres de diamètre et 30 mètres de haut.

Grâce à sa forme, il peut contenir jusqu'à 80% d'eau et, comme nous, son poids varie également selon les saisons. Le plus grand peut contenir jusqu'à 150 000 litres d'eau douce et prête pour la consommation humaine et animale.

Il n'est pas surprenant que dans différentes cultures, il soit connu sous le nom de "L'Arbre de Vie", "Le Gardien de l'Eau" ou "L'Arbre de l'Eau".



ÉTYMOLOGIE DU MOT "BAOBAB"


Le baobab a été décrit pour la première fois par un Européen, Alpine Prospero, en 1592 dans De plantis Aegypti liber (livre sur les plantes égyptiennes). Le terme baobab a été utilisé pour la première fois dans ce livre comme "ba hobab" (provenant du mot arabe "bu hibab" qui signifie "fruit avec de nombreuses graines"). Il a été rebaptisé "baobab" à partir du 17ème siècle. Son nom scientifique, Adansonia, est un hommage à Michel Adanson, naturaliste et explorateur français qui fut le premier à décrire l'espèce africaine.


LA FORME DU BAOBAB


Plusieurs légendes sont associées à la forme étrange du baobab.


1. La légende la plus populaire raconte qu'il y a longtemps, le baobab observait son environnement : la surface de l'étang lisse comme un miroir, d'autres arbres chargés de fleurs feuillues... Il voyait dans le reflet de l'eau comment tout brillait autour lui, mais il a aussi observé que ses feuilles étaient petites et ses fleurs presque imperceptibles. Il était gros et son écorce ressemblait à la peau ridée d'un vieil éléphant. L'arbre a invoqué Dieu et s'est plaint de son apparence. Cependant, Dieu avait créé l'arbre et était satisfait de son travail et appréciait que ce n'était pas un arbre comme les autres. J'aimais la diversité.

Le baobab n'a cessé de se plaindre jusqu'au jour où Dieu est descendu pour résoudre son malaise. Il attrapa le baobab, le ramassa et le reposa sur le sol, mais cette fois face contre terre. Ainsi, l'arbre ne pouvait plus se voir ou voir les autres se plaindre.


Baobab Madagascar

2. Une autre légende explique que lorsque Dieu a créé la terre et tout ce qu'elle contient, il a placé un baobab dans un jardin. La végétation a été émerveillée par ce bel et majestueux arbre, si grand, si puissant. Les oiseaux nichaient dans leurs branches et le reste des animaux aimaient se reposer à leur ombre fraîche. Tout le monde le félicitait pour sa taille, pour sa beauté, pour la grandeur de sa trompe, pour l'ombre qu'il offrait à tous. Mais le baobab est devenu trop fier. Puis, pour le punir, Dieu l'arracha du sol et le replanta à l'envers.


3. L'un d'eux, d'origine arabe, explique qu'un démon a déraciné l'arbre, planté ses branches sur le sol et laissé ses racines en l'air.


4. Enfin, il existe une légende qui explique que le premier esprit d'une race ancienne offrit des animaux pour planter des arbres. L'hyène était en retard et a reçu le dernier arbre restant, le baobab. J'étais tellement furieux qu'il l'a plantée face contre terre.



LE BAOBAB À MADAGASCAR

Avenida de los baobabs Morondava Madagascar
Avenue of the Baobabs

Bien qu'il soit sans aucun doute l'un des symboles de Madagascar (notamment la majestueuse Allée des Baobabs, qui est l'un des endroits les plus photographiés de l'île africaine), le baobab est bien plus qu'un simple arbre. Les Malgaches utilisent toutes leurs parties dans leur vie quotidienne.

Sa fibre est utilisée, par exemple, pour fabriquer des cordes, des toits ou des murs de la maison ou encore pour la fabrication de tissus.


Presque toutes les parties du baobab sont comestibles :

* Les jeunes pousses et les racines sont consommées comme légumes.

* Les feuilles fraîches peuvent être consommées en infusion ou en bouillie.

* Les feuilles sèches sont réduites en poussière et servent de liant.

* Les graines sont utilisées pour fabriquer une huile, un savon et un engrais.


De plus, les baobabs servent de refuge à de nombreuses espèces d'orchidées, de lémuriens, d'oiseaux et de reptiles qui peuvent passer toute leur vie sans voir le monde extérieur.

Camaleon Madagascar


LES BAOBABS ET L'ETHNIQUE MAHAFALY


A Madagascar, sur le plateau Mahafaly, le baobab acquiert une plus grande dimension. Dans cette région extrêmement aride, l'arbre est littéralement devenu une citerne. Un réservoir naturel qui permet à la population locale de stocker de l'eau pour survivre.


C'est une pratique particulière héritée des ancêtres du peuple en adaptation à la sécheresse et à la famine qui frappèrent la région, vers 1920. Les trous des baobabs stockaient l'eau après les quelques orages, mais ils ne pourrissaient pas. Ainsi est née l'idée d'en faire une citerne.

Il existe plusieurs règles pour avoir un Baobab comme citerne d'eau. Lorsque l'agriculteur trouve un baobab adulte, la zone est nettoyée et marquée pour signaler que quelqu'un a pris l'arbre. Ensuite, un coq est sacrifié pour demander la permission et la bénédiction des ancêtres malgaches, car le baobab est sacré et abrite des esprits.


De plus, tout le monde ne peut pas travailler le baobab pour le préparer en citerne. Les jeunes hommes dont le père est encore vivant ne peuvent pas creuser le baobab, sinon le père mourrait. Selon le temps passé à travailler, le trou sera suffisamment grand pour qu'un adulte puisse se tenir à l'intérieur. Une fois le réservoir plein, l'entrée se ferme avec des branches pour empêcher les animaux d'entrer et de contaminer l'eau.

Baobab Madagascar Mahafaly


L'ethnie Mahafaly s'est adaptée à un environnement hostile mais exceptionnel et fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO. L'eau c'est la vie et, pour eux, en partie grâce au baobab.








BÉNÉFICES DU BAOBAB


Le baobab est un sujet tendance de nos jours ! Ce n'est pas surprenant, puisqu'il est considéré comme un super aliment : il est riche en vitamine C, calcium, potassium, antioxydants...

baobab properties

De plus, ses feuilles sont une excellente source de vitamine A, de calcium, de fer, de potassium, de magnésium, de manganèse, de molybdène et de phosphore. Et les graines sont riches en protéines.


Tous ces composants naturels font du baobab une source d'énergie quasi inépuisable pour l'organisme. Voici quelques exemples du bienfait de ses vertus médicinales :


- Sous forme de poudre ou d'huile, le baobab est présenté comme un miracle pour ses vertus cosmétiques. C'est un produit naturel pour lutter contre le vieillissement cutané. Il aide également à accélérer le processus d'élimination des boutons et des points noirs désagréables de l'acné.


Semillas de baobab

- Le baobab peut traiter de nombreux maux gastriques, tels que la dysenterie, la diarrhée et l'inflammation. Il aide également à lutter contre la déshydratation causée par ces maux gastriques. De plus, grâce à sa haute teneur en fibres, il maintient le système digestif en bon état.


- L'écorce de baobab est réputée pour ses propriétés antipyrétiques. Ainsi, une infusion permet de lutter contre les accès de fièvre.


-De nombreuses études ont démontré les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes du baobab.


- Pour les patients souffrant d'arthrose ou de polyarthrite. Très riche en phosphore, calcium et potassium, le baobab facilite le bon fonctionnement du système musculaire.

Allée des baobabs Madagascar

Malheureusement, à Madagascar, le brûlage et la déforestation pour les rizières ont entraîné la disparition de certaines espèces animales, nécessaires à la reproduction des baobabs. Actuellement menacés, comme la plupart de la nature malgache, les baobabs de Madagascar sont non seulement endémiques, mais ils peuvent aussi être les derniers de leur espèce.

Si vous êtes intéressé à voyager à Madagascar pour profiter de cette nature unique au monde, contactez-nous pour organiser votre voyage sur mesure.


647 vues0 commentaire

댓글


bottom of page